Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Journal d’un métaphysicien de passage

Journal d’un métaphysicien de passage

Déambulation itinérante parmi des lectures, des idées, des rencontres, des sensations à propos du sens, du qui suis-je, où vais-je et autres billevesées.


L'irrévérence de l'éveil.

Publié par konrad sur 26 Décembre 2016, 08:00am

L'irrévérence de l'éveil.
" Quand on a vraiment lu Rimbaud, Proust ou Miller, quand on en a reçu l'impact, on ne peut plus être le même ! Trente ans après, lorsque j'ai commencé à parler aux gens de mon expérience et surtout me suis demandé comment les amener, sinon à ouvrir la porte intérieure du moins à y frapper, j'ai constaté avec épouvante que j'avais affaire à des illettrés ! Je veux dire par là que parmi les personnes prétendument intéressées par la « spiritualité », très peu ont connu les mutations successives que provoque une vraie lecture d'auteurs tels que Rimbaud, Proust ou Miller. Ils n'ont pour la plupart rien lu hormis un galimatias oriental…
 
La lecture des grands écrivains serait-elle un préalable à l'éveil ?
 
En tout cas, ça ne fait pas de mal ! Entendons-nous bien : je ne dis pas qu'il faille absolument lire les auteurs que j'ai mentionnés – il y en a d'autres – ni même qu'il soit en soi indispensable de s'intéresser à la littérature. Mais enfin, le terrain doit être préparé, le jardin cultivé, la sensibilité éduquée… On ne peut méconnaître l'importance de la la culture au sens profond du terme. Bien sûr, la littérature, Rimbaud, Proust et tutti quanti participent aussi de l'hallucination et du sommeil ; mais c'est une bonne façon de rêver. Et l'on ne saurait s'éveiller si l'on rêve mal. À mon humble avis – lequel est bien sûr d'une prétention ultime – la lecture de Rimbaud sera pour un Occidental plus efficace que celle de je ne sais quel « Shri machinchose. »


Stephen Jourdain. Gilles Farcet. L'irrévérence de l'éveil.
Éditions Accarias. L'originel 

Commenter cet article

Archives