Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal d’un Métaphysicien de passage.

Journal d’un Métaphysicien de passage.

Déambulations, soliloques, billevesées et autres histoires à dormir debout.


"Ce qui peut-être dit, peut être dit clairement ; et ce dont on ne peut parler, il faut le passer sous silence." Ludwig Wittgenstein.

Publié par konrad sur 20 Juin 2020, 20:42pm

Catégories : #Livres

Photo perso.

Photo perso.

"La blancheur touche un homme ou une femme ordinaire arrivant au bout de ses ressources pour continuer à assumer son personnage, il est las, et hors des mouvements du lien social, mais il le sait, et un jour ou l'autre il peut rentrer dans son ancienne peau ou accéder à une nouvelle après ce moment de disparition dont il a eu besoin pour continuer de vivre. Il vit alors un moment paradoxal pour se recréer, faire le vide, se dépouiller de ce qui est devenu trop encombrant. Une telle expérience demeure sous contrôle. Mais elle devient parfois un état durable qui s'impose à lui quand il lâche prise et s'abandonne à la pesanteur des évènements sans plus vouloir agir à leur encontre.

La blancheur est un engourdissement, un laisser-tomber né de la difficulté à transformer les choses. Dans cet univers de la maitrise qui s'impose dans l'ambiance de nos sociétés néolibérales, elle est une paradoxale volonté d'impuissance. Cesser de vouloir contrôler son existence et se laisser couler. Elle est une recherche délibérée de la pénurie dans le contexte social de la profusion des objets ; une passion de l'absence dans un univers marqué par une quête effrénée de sensations et d'apparence ; un souci de dépouillement là où l'ambiance sociale est hantée par l'emprise des technologies et l'accumulation des biens ; une volonté d'effacement face à l'obligation de s'individualiser. Paradoxale préférence du moins au détriment du plus. A l’hypervigilance requise pour continuer à exercer son autonomie, il adopte le degré a minima de la conscience. Il ne souhaite plus communiquer, ni échanger, ni se projeter dans le temps, ni même participer au présent, il est sans désir, il n'a rien à dire. Il préfère voir le monde d'une autre rive."

 

David Le Breton. Disparaitre de soi. Une tentation contemporaine. Métailié. Traversées.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives