Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal d’un Métaphysicien de passage.

Journal d’un Métaphysicien de passage.

Déambulations, soliloques, billevesées et autres histoires à dormir debout.


Retour à l'essentiel.

Publié par konrad sur 7 Août 2020, 08:21am

Photo perso.

Photo perso.

Postulat de base : je suis une âme, un principe spirituel.

Oublieux de cette nature, exilé dans une création incompréhensible à laquelle je me suis identifié, j'ai pris corps dans cette réalité.

Depuis, je ravaude une histoire Don-quichottesque deux point zéro qui me fait piètrement exister et peiner à calmer mon anxiété. J'ai néanmoins accordé, par je ne sais quel aveuglement de pure folie, le statut de vérité à ce piteux état. Voilà bien ma disgrâce et la cause de mon errance. Ce n'est là qu'une pensée, réfutable à tout instant et pourtant cette ombre ne cède rien de son illusion.

Il y a bien la beauté qui sauve le monde, mais sa délicatesse la fait parfois incliner du coté "diabolique", (ne doutons pas de la beauté du "diable"), et dès lors nous demande ; notre participation, notre adhésion, notre assentiment, notre abdication à son envoûtant pouvoir, celui de nous faire croire à notre autonomie, à notre toute-puissance créatrice, à notre identité personnelle. Cette beauté renforce l'aliénation de l'ego au vertige de sa vacuité. Du coté de "Dieu" aucune demande, aucun engagement, seule l'inaliénable liberté même, de trahir et saloper sa vie.

Que reste-t-il lorsque les illusions s'effacent, lorsque les idées à propos de soi s'évanouissent, lorsque les pensées compulsives autour de moi se flétrissent ? Il reste l'étonnement d'une présence, le miracle d'être, la joie du rien.

 

Moi-même.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives